Ce que le processus de finition superficielle Microfluid est et quand il est utile de l’utiliser est facilement compréhensible de deux schémas suivants.

Partons-nous d’un PROCÉDÉ DE TRIBOFINITION CLASSIQUE

 PROCESSO DI VIBROFINITURA CLASSICO

Dans cet exemple, le procédé est basé sur une séquence de quatre machines : la première avec média céramique très agressif ; la deuxième avec média plastique à haute capacité abrasive ; la troisième avec média plastique à abrasivité moyen/bas ; la quatrième unité avec porcelaine.
Les pièces à traiter doivent être chargées et déchargées de chacune de quatre unités, avec une considérable dépense de main-d’œuvre.

Qu’est-ce qui se passe avec un procédé MICROFLUID

 PROCESSO MICROFLUID

Le procédé MICROFLUID est lancé par le code d’une recette - associée à une séquence de phases de cycle avec temps, fréquences, dosages, rinçages, etc. - ou par la lecture d’un code à barres, d’un code matrice ou d’un code QR.

Contrairement aux procédés de finition traditionnels, le procédé Microfluid n’utilise pas médias de finition abrasifs, tels que les médias céramiques, mais des «médias vectoriels» qui d’habitude ont un comportement neutre et pas abrasif. Un média vectoriel est un média capable d’être un «vecteur» pour composés spéciaux comme les composés de finition Microfluid (en gel), plutôt collants et adhérent à la fois aux médias et à la surface de la pièce à traiter. Donc, plutôt que par le média, la finition est effectuée par le composé, facile à rincer et qui peut être dosé en différentes gradations, automatiquement et en séquence programmable.

Ces composés sont différents de tous autres composés de finition communes, n’étant pas ni liquides, ni pâtes, ni en poudre. Les composés de finition MICROFLUID sont en GEL. Ces composés GEL sont produits en utilisant des abrasifs spécifiques et avec cette formulation ils peuvent être facilement pompés automatiquement.  

Demandez des informations

 

 

Video